Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

GORODÉ Déwé

Nouvelle-Calédonie

Tado Tado wee (Au vent des îles, 2012)

© Éric AubryDéwé Gorodé est née le 1er juin 1949, dans la tribu de l’Embouchure, en Nouvelle-Calédonie. Après des études secondaires à Nouméa, elle part en Métropole où elle obtient une licence de lettres modernes à Montpellier (1969-1973). La découverte des écrivains de la négritude sera un des éléments déclencheurs tant de son travail d’écrivain que dans sa prise de conscience politique. Son engagement dans les mouvements indépendantistes kanak (Foulards rouges, Groupe 1878) lui vaudra d’être incarcérée à la prison de Nouméa, en 1974 et 1977. Dans son premier recueil Sous les cendres des conques, qu’elle commence en prison, elle dit tout son attachement à ses racines à et à culture. Elle poursuit son travail d’écriture à quatre main avec Nicolas Kurtovitch (Dire le vrai), puis avec Weniko Ihage (Le Vol de la parole), puis se lance dans le théâtre avec Kënâké 2000, mis en scène par Pierre Gope, au théâtre de Poche. Après L’épave (Prix Popaï 2007 du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie), Déwé Gorodé signe avec Graine de pin colonnaire (2009) un deuxième roman composite et poignant où elle mêle poèmes, notes de journal, nouvelles et confidences. Elle publie cette année une vaste fresque sur l’histoire de la Nouvelle Calédonie où elle convoque tout l’univers du conte kanak, avec sa morale, ses côtés magiques et sa poésie. Elle est actuellement ministre de la culture.


Bibliographie :

  • Tado Tado wee (Au vent des îles, 2012)
  • L’Épave (Madrépores, Poindimié, 2005 : roman)
  • Sharing as Custom Provides (éd. Pandanus, Sydney, 2005 : anthologie bilingue de ses poèmes traduits en anglais par Raylene Ramsay et Deborah Walker)
  • The Kanak Apples Season (éd. Pandanus, Sydney, 2004 : anthologie de l’ensemble de ses nouvelles traduites en anglais par Peter Brown)
  • Le vol de la parole, en collaboration avec Weniko Ihage (éd. Edipop, 2002 : recueil de nouvelles)
  • Kënâké 2000, pièce de théâtre mise en scène par Pierre Gope au Centre d’Art de Nouméa (Théâtre de Poche) lors du VIIIe Festival des Arts du Pacifique en 2000
  • Dire le vrai-To Tell the Truth, en collaboration avec Nicolas Kurtovitch (éd. Grain de Sable, 1999 : recueil de 18 poèmes bilingues, traduits en anglais par Raylene Ramsay et Brian Mackay)
  • Par les temps qui courent (éd. Grain de Sable, 1996 : recueil d’aphorismes)
  • L’Agenda (éd. Grain de Sable, 1996 : nouvelle)
  • Utê Mûrûnû, petite fleur de cocotier (éd. Grain de Sable, 1994 : nouvelle)
  • Sous les cendres des conques (éd. Edipop, 1985 : recueil de poèmes)

Présentation de Tado Tado wee (Au vent des îles, 2012) :

Vaste fresque évoquant la Nouvelle Calédonie. Il porte la version des Kanaks eux-mêmes, racontant leur histoire à travers le XXe siècle. Le récit s’appuie à la fois sur des regards qui pourraient paraître contradictoires : une vision traditionnelle de la société de la Coutume, une vision politique assumée indépendantiste et marxiste et une vision profondément féministe. Ce roman intègre à tout cela l’univers du conte kanak, avec sa morale, ses côtés magiques et sa poésie. Océanien, il cherche à unir toutes ces courants de vie et de pensée. La trame très originale du roman se décline à travers la vie de celle qui n’est d’abord qu’une petite fille, Tâdo, mais aussi à travers les vies des différentes parties de sa parentèle au sens le plus large et le plus précis. Ces vies sont interdépendantes par le fonctionnement de la tribu et de la pensée Kanak. Ces vies sont aussi incluses dans l’histoire du pays, dans ses drames et dans celle du monde contemporain et de ses grandes inquiétudes, comme celles qui touchent l’écologie.

Tado Tado wee

Au Vent des Iles - 2012

Tado Tado wee Vaste fresque évoquant la Nouvelle Calédonie. Il porte la version des Kanaks eux-mêmes, racontant leur histoire à travers le XXe siècle. Le récit s’appuie à la fois sur des regards qui pourraient paraître contradictoires : une vision traditionnelle de la société de la Coutume, une vision politique assumée indépendantiste et marxiste et une vision profondément féministe. Ce roman intègre à tout cela l’univers du conte kanak, avec sa morale, ses côtés magiques et sa poésie. Océanien, il cherche à unir toutes ces courants de vie et de pensée. La trame très originale du roman se décline à travers la vie de celle qui n’est d’abord qu’une petite fille, Tâdo, mais aussi à travers les vies des différentes parties de sa parentèle au sens le plus large et le plus précis. Ces vies sont interdépendantes par le fonctionnement de la tribu et de la pensée Kanak. Ces vies sont aussi incluses dans l’histoire du pays, dans ses drames et dans celle du monde contemporain et de ses grandes inquiétudes, comme celles qui touchent l’écologie.

Temps de mémoires, temps de colères

Avec Déwé Gorodé, Patricia Grace et Alan Duff - Saint-Malo 2012

Une rencontre autour de Déwé Gorodé, Patricia Grace et Alan Duff, animée par Emmanuelle Dancourt.


Être avec l’autre

Avec Déwé Gorodé, Nicolas Kurtovitch, Frédéric Ohlen - Saint-Malo 2012

Une rencontre entre Déwé Gorodé, Nicolas Kurtovitch, Frédéric Ohlen, animée par Yvon le Men.


Réappropriation du regard

Réappropriation du regard

Avec Alan Duff, Tash Aw, Dewé Gorodé et Sanjay Subrahmanyan - Saint-Malo 2012

Avec Alan Duff, Tash Aw, Dewé Gorodé et Sanjay Subrahmanyan