Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

VAS DEYRES Natacha

France

Carnets chronolytiques (Presses Universitaires de Bordeaux, 2015)

Agrégée de Lettres modernes et docteur en littérature française, chargée de cours à l’Université Bordeaux Montaigne, Natacha Vas-Deyres est vice-présidente du Centre d’Études et de recherche sur les Littératures de l’Imaginaire (CERLI). Dans Ces Français qui ont écrit demain, elle propose une histoire de l’utopie, de la dystopie et de l’anticipation littéraire française, de Verne à Bordage, de Rosny à Lehman et Brussolo. Un siècle, le XXème, lu sous l’angle de l’utopie littéraire sous toutes ses formes et selon trois angles : l’alternance, l’altercation et l’alternative.
Les Carnets chronolytiques, inaugurant la collection qu’elle a créée aux Presses universitaires de Bordeaux, « SF Incognita », offrent une vision plurielle d’un écrivain qui a révolutionné la science-fiction des années 1970, Michel Jeury. Témoignages précieux sur les milieux littéraires et médiatiques fréquentés par l’homme, ces fragments autobiographiques sont à l’image de l’auteur qu’il était, hanté par le temps, partagé entre sa nature d’homme de la terre et d’étonnantes visions des sociétés du futur.


Bibliographie :

  • Carnets chronolytiques (Presses Universitaires de Bordeaux, 2015)
  • Ces français qui ont écrit demain (Honoré Champion, 2012)
  • Régis Messac : Un écrivain-journaliste à re-connaître (Ex-Nihilo, 2012)
Carnets chronolytiques

Carnets chronolytiques

Presses Universitaires de Bordeaux - 2015

Michel Jeury est aujourd’hui considéré comme un des plus grands écrivains français de science-fiction et de littérature régionaliste. Entre 2009 et 2015, il s’est laissé tenter par l’écriture de ses souvenirs littéraires, réalisant ainsi une ambition autobiographique laissée en friche durant sa longue carrière d’auteur. Ces Carnets chronolytiques inédits, réunis et présentés par Natacha Vas-Deyres et Richard Comballot, offrent une vision plurielle d’un écrivain qui a révolutionné la science-fiction des années 1970. Cet ouvrage entend apporter un éclairage précis pour deux lectorats différents sur "l’énigme Jeury", c’est-à-dire la coexistence de deux carrières littéraires, constituées par la science-fiction dans les années 1970 - 1980 et la littérature générale à partir des années 1990. Témoignages précieux sur les milieux littéraires et médiatiques fréquentés par Michel Jeury, ces fragments autobiographiques sont à l’image de l’auteur qu’il était, hanté par le temps, partagé entre sa nature d’homme de la terre et d’étonnantes visions des sociétés du futur.

Ces français qui ont écrit demain

Honoré Champion - 2012

L’écriture de nos futurs possibles appartient aux littératures de l’imaginaire, aux récits utopiques, à l’anticipation et à la science-fiction. En France, ces visions souvent pessimistes ou inquiètes se sont développées depuis la fin du XIXe siècle par l’invention d’une veine littéraire dont l’héritage touche et structure les ouvres les plus actuelles. De Jules Verne à Serge Lehman, en passant par Rosny Aîné, Régis Messac, Pierre Boulle ou Michel Jeury, cette littérature française conjecturelle selon le mot de Pierre Versins, révèle un imaginaire collectif complexe, vecteur de contextes technologiques en évolution constante depuis l’advenue des sociétés industrielles. Comment appréhender un progrès technique et scientifique annoncé comme inéluctable mais insaisissable ? Seule la science-fiction ou l’anticipation déploient des images virtuelles suffisamment diversifiées pour s’approprier ou explorer une histoire moderne confrontée aux désirs d’alternances, de révoltes ou d’alternatives. Plusieurs générations d’écrivains français, issus de la littérature populaire, générale ou spécialisée, ont travaillé depuis un siècle à l’invention ou à la réinvention de nos sociétés contemporaines : la projection vers ces univers politiques, sociaux ou technologiques n’existe que pour nous prévenir : élaborer le futur nécessite de l’écrire dès aujourd’hui.


Régis Messac : Un écrivain-journaliste à re-connaître

Ex Nihilo - 2012

Essayiste et romancier, premier exégète de la littérature policière, historien de la littérature populaire, des Utopies et de la science-fiction, Régis Messac a laissé derrière lui une abondante production journalistique. 
Tout à la fois chroniqueur, "reporter", témoin et analyste de la société - française et internationale - de l’entre-deux-guerres, il publie dans des revues universitaires et pédagogiques, mais aussi dans nombre de journaux et périodiques de gauche et d’extrême-gauche, du Progrès civique à Nouvel Âge, en passant notamment par la Révolution prolétarienne, Monde, l’Ecole Emancipée et les Primaires dont il est rédacteur en chef.
Régis Messac exprime sa pensée par tous les moyens ; une pensée étonnamment moderne, élaborée par sa culture et son engagement politique. Cette activité journalistique dans laquelle il développe ses critiques littéraires et sociales ajoute une dimension singulière à son oeuvre.
Cet ouvrage ouvre la voie à l’exploration du continent méconnu de ces textes, laboratoire d’idées témoignant de la vitalité d’un écrivain de son temps qui se projette dans le nôtre. Une oeuvre insolite et remarquable à découvrir dans cet essai collectif pour connaître ou re-connaître la véritable face de Régis Messac.

Ce volume collectif fait suite à la journée d’études organisée le 5 février 2010 à la Maison des sciences de l’Homme d’Aquitaine avec le Centre Mauriac / EA TELEM n° 4196 de l’Université Michel-de-Montaigne-Bordeaux3, et la Société des amis de Régis Messac.

En attendant la fin du monde

Avec Rosa Montero, Paolo Bacigalupi, Ayerdhal, Natacha Van Deyres - Saint-Malo 2013

Avec Rosa Montero, Paolo Bacigalupi, Ayerdhal, Natacha Van Deyres. Animé par Jean-Luc Rivera