Téléchargez Dimanche Ouest France
(Fichier PDF - 2.7 Mo)

SATTOUF Riad

France

L’Arabe du futur, Tome 4 (Allary, 2018)

Dessinateur de génie et malicieux observateur des déboires de la vie adolescente depuis Manuel du puceau (2003), le bédéiste et cinéaste s’est souvent inspiré de sa propre expérience pour parler de l’âge ingrat. Avec la série des Cahiers d’Esther qui suit les réfléxions d’une gamine depuis ses 10 ans (publié chaque semaine dans L’Obs), le phénomène Sattouf, c’est aussi L’arabe du futur, sa tétralogie autobiographique qui le fait connaître dans le monde entier. De son trait noir, il y retrace avec humour et subtilité son enfance en Libye puis en Syrie, aux côtés d’un père aux idées fantasques. Dans son dernier tome au gigantesque succès, l’auteur relate son passage à l’adolescence, tiraillé entre deux cultures - française et syrienne.

Quand il ne raille pas le culte religieux avec Ma circoncision ou celui de la virilité à travers le personnage de Pascal Brutal - dont le tome 3 fut primé au festival d’Angoulême 2010, Riad Sattouf tente de se glisser dans la peau des adolescents : « À cet âge-là, les jeunes sont assez bruts de décoffrage dans leurs émotions, leur façon de bouger et de voir le monde. Ça en fait des personnages rugueux, très intéressants à observer. »

D’origine franco-syrienne, né à Paris en 1978, il passe les dix premières années de sa vie entre la Libye et la Syrie, puis son adolescence en Bretagne, à Rennes. Ne pouvant concrétiser son rêve de devenir pilote de ligne, le jeune Riad Sattouf se consacre très vite au dessin et étudie plus tard le cinéma d’animation à l’école des Gobelins, à Paris. Sa première série, Petit verglas (2000-2003), publié chez Delcourt et scénarisé par Éric Corbeyran, prend place dans la Vendée du début du XXe siècle et conte les destins croisés de deux enfants.

C’est en 2003, avec la publication du Manuel du puceau et du premier volume des Pauvres aventures de Jérémie, son alter ego adolescent (prix René Goscinny la même année), que l’auteur de bandes-dessinées est révélé au grand public.
À partir de 2004, il publie chaque semaine une nouvelle histoire de La vie secrète des jeunes dans Charlie Hebdo ; en cases et en bulles, il dresse un portrait cinglant de la jeune génération à travers des anecdotes entendues dans le métro, le bus, ou à la terrasse d’un café. Ces bouts de quotidien de l’adolescent moyen sont compilés dans trois recueils, parus en 2007, 2010 et 2012.
C’est sur le même thème qu’il se lance en 2009 dans le cinéma, en réalisant Les beaux gosses, le récit désopilant d’un collégien débordé par ses hormones, Hervé, qui découvre le monde compliqué des sentiments. Acclamé par la critique et le public, il reçoit en 2010 le César du meilleur premier film.
Pour son second long-métrage, Jacky au Royaume des filles (2014), Riad Sattouf revisite le conte de Cendrillon en inversant les genres. L’action se déroule ainsi dans un pays imaginaire, la république démocratique et populaire de Bubunne, où les femmes gouvernent d’une main de fer et où les hommes portent le voile. Le cinéaste retrouve à cette occasion Vincent Lacoste, qui tenait déjà le rôle-titre dans son premier film.

Depuis 2014, il dessine chaque semaine Les Cahiers d’Esther dans L’Obs, d’après les histoires vraies d’Esther A. Le premier recueil des histoires de cette petite fille (Les Cahiers d’Esther – Histoires de mes 10 ans) a paru en janvier 2016 chez Allary Éditions, deux autres volumes et une adaptation animée (2018) ont suivi.

Avec L’Arabe du futur, Tome 4, paru en 2018, Riad Sattouf signe un tome plus prenant que jamais. Tout en finesse et en élégance, le nouvel opus de son récit autobiographique raconte un passage à l’adolescence déchiré entre la Syrie et la France, son père et sa mère, mais nous livre également une part plus sombre de son histoire.


Bibliographie

  • L’Arabe du futur Tome 4 (Allary, 2018)
  • L’Arabe du futur Tome 3 (Allary, 2016)
  • Les Cahiers d’Esther (Allary, 2016)
  • L’Arabe du futur Tome 2 (Allary, 2015)
  • L’Arabe du futur (Allary, 2014)
  • La Vie secrète des jeunes, trois volumes (L’Association, 2007-2012)
  • Laura et Patrick, tome 1 : les Jeunes de la jungle (Lito, 2006)
  • Pascal Brutal, trois volumes (Fluide Glacial, 2006-2009)
  • Pipit Farlouse, deux volumes (Milan, 2005-2006)
  • Retour au collège (Hachette, 2005)
  • No sex in New York (Dargaud, 2004)
  • Ma circoncision (Bréal Jeunesse, 2004)
  • Manuel du puceau (Bréal Jeunesse, 2003)
  • Les Pauvres aventures de Jérémie, trois volumes (Dargaud, 2003-2005)
  • Petit Verglas, trois volumes (Delcourt, 2000-2002)

Filmographie

  • Jacky au royaume des filles (2014)
  • Les Beaux Gosses (2009)
L'Arabe du futur 4

L’Arabe du futur 4

Allard Éditions - 2018

Ce quatrième tome du succès mondial L’ Arabe du futur couvre les années 1987-1992.
Âgé de neuf ans au début de ce volume, le petit Riad devient adolescent. Une adolescence d’autant plus compliquée qu’il est tiraillé entre ses deux cultures – française et syrienne – et que ses parents ne s’entendent plus. Son père est parti seul travailler en Arabie saoudite et se tourne de plus en plus vers la religion… Sa mère est rentrée en Bretagne avec les enfants, elle ne supporte plus le virage religieux de son mari. C’est alors que la famille au complet doit retourner en Syrie…
Dans le premier tome (1978-1984), le petit Riad était ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye de Kadhafi, la Bretagne de ses grands-parents et la Syrie de Hafez Al-Assad.
Le deuxième tome (1984-1985) racontait sa première année d’école en Syrie.
Le troisième tome (1985-1987) était celui de sa circoncision.
Ce quatrième tome, exceptionnel par son format (288 pages) et par ce qu’il révèle (le coup d’État de son père), est le point d’orgue de la série.
La série L’Arabe du futur est traduite dans 22 langues.


  • « Chez Riad Sattouf, le dessin et l’écriture ne brodent pas, ils tissent. En plus, d’être une biographie historique intelligente et sensible, "L’Arabe du Futur" est aussi une expérience de lecture. » Pleinevie.fr
  • « Ce quatrième tome possède toutes les qualités des précédents, ce mélange de gravité et d’humour, porté par le regard d’un enfant et les dessins tout en rondeur de Riad Sattouf. » Le Parisien
  • « Le dessinateur exprime les sentiments les plus complexes dans une savante juxtaposition de dessins et de textes, et une maîtrise parfaite de la narration, qui d’une histoire personnelle embrasse l’universel » Culture Box
  • « Un talent qui lui vaut une reconnaissance méritée à travers le monde » 20 Minutes
Les Cahiers d'Esther

Les Cahiers d’Esther

Allary éditions - 2016

Après La Vie secrète des jeunes, la nouvelle chronique de notre époque par Riad Sattouf, prépubliée dans L’Obs.
Ecrits d’après les histoires vraies d’Esther A.*, Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles.
Que sont Tal, Kendji Girac ou bien les têtes brûlées ? Quels sont les critères de beauté que doivent avoir les garçons et les filles pour être populaires ? Comment fait-on quand on a des copines plus riches que soi ? Qu’est-ce que le petit pont massacreur ? Comment les attentats du 7 janvier ont-ils été vécus dans la classe d’Esther ? Comment faire quand on a peur d’avoir des gros seins ?
En cinquante-deux pages qui sont autant de saynètes sur un thème à chaque fois différent, Esther nous raconte sa vie et son époque. Ce qu’elle ne dit pas à ses parents, elle le raconte dans ce journal intime, tour à tour drôle et émouvant, tendre et cruel : un portrait de la jeunesse d’aujourd’hui et un miroir de notre société.
*Les noms des vraies personnes ont été modifiés !


Revue de presse :


L'Arabe du futur Tome 2

L’Arabe du futur Tome 2

Allary éditions - 2015

Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf raconte dans L’Arabe du futur sa jeunesse au Moyen-Orient. Dans le premier tome (1978-1984) le petit Riad était balloté entre la Libye, la Bretagne et la Syrie. Dans ce second tome, qui couvre la première année d’école en Syrie (1984-1985), il apprend à lire et écrire l’arabe, découvre la famille de son père et, malgré ses cheveux blonds et deux semaines de vacances en France avec sa mère, fait tout pour devenir un vrai petit syrien et plaire à son père. La vie paysanne et la rudesse de l’école à Ter Maaleh, les courses au marché noir à Homs, les dîners chez le cousin général mégalomane proche du régime, les balades assoiffées dans la cité antique de Palmyre : ce tome 2 nous plonge dans le quotidien hallucinant de la famille Sattouf sous la dictature d’Hafez Al-Assad. Le premier tome de L’Arabe du futurest un immense succès. Prix du meilleur album à Angoulême 2015, déjà vendu à plus de 200 000 exemplaires en France, il est traduit dans 15 pays.


Revue de presse :


L'arabe du futur

L’arabe du futur

Allary - 2014

Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.

En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

L’Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

France Culture - Carnet Nomade de Colette Fellous : Je vous écris de Saint-Malo

Saint-Malo 2014

Avec Sorj Chalandon, Riad Sattouf, Bernardo Carvalho, Patricia Melo et Jean-Paul Delfino.


Rencontre : La jeunesse a-t-elle une histoire ?

Saint-Malo 2014

Avec Riad Sattouf, Hind Meddeb et Cédric Tourbe.
Animé par Marie-Madeleine Rigopoulos.


L’arabe du futur - Riad Sattouf

Saint-Malo 2014

Avec Riad Sattouf.
Animé par Géraldine Delauney.