GUELLAFF Alain

France

Victor Pleven, le Dernier Terre-Neuvas (Cristel Editions, 2009)

Journaliste, Alain Guellaff s’est embarqué en 1992 pour une campagne de pêche sur un chalutier. Il ne se doutait pas en remplissant son carnet de bord qu’il était alors en train d’écrire une page d’histoire : cette campagne de pêche à Terre Neuve fut la dernière du chalutier Victor Pleven, et avec lui, de toute la flotte française de pêche.


Bibliographie

  • Victor Pleven, le Dernier Terre-Neuvas (Cristel Editions, 2009)
  • Yvon Le Typhon : La vie du Père Yvon 1888-1955 (Editions L’Ancre de Marine, 2007)
  • Le dernier voyage du Victor Pleven : Dans les eaux de Terre-Neuve (Editions L’Ancre de Marine, 2005)
  • La météo du marin (Continental Book Co Inc, 1992)

Présentation de Victor Pleven, le Dernier Terre-Neuvas

Tous les marins l’appelaient le Victor. C’était le dernier terre-neuvas. Jusqu’en 1992, ce chalutier-usine malouin perpétua la tradition de la Grande Pêche sur les Bancs de Terre-Neuve. Bateau mythique, il devint l’inoubliable héros de la Guerre de la morue. Il fut ensuite transformé en musée à Lorient, avant d’être récemment démantelé. Très documenté, émouvant, ce beau livre témoigne de cette formidable aventure. Grâce à des photographies originales, souvent prises par les pêcheurs eux-mêmes, il raconte le Grand Métier, les mers mauvaises, les pièges de la banquise, la lumière irréelle des eaux glacées et les jours sans fin : toute la vie rude de ces hommes courageux, authentiques.


Argumentaire de Yvon Le Typhon :

Voici l’histoire véridique de la vie du Père Yvon, un homme d’Eglise au destin exceptionnel, bravant la mort, le danger et la haine des nantis pour améliorer le sort des damnés de la mer. Le Père Yvon : "Abbé Pierre des terre-neuvas ?" Entre le Père Yvon et l’Abbé Pierre la comparaison s’impose. Voilà deux hommes d’Eglise, deux hommes d’action, animés par une foi profonde, une capacité d’indignation illimitée devant le sort fait aux miséreux, deux "battants", doués d’une indomptable énergie pour transformer leur mission apostolique en action concrète pour soulager la misère du monde. Des "grandes gueules" qui savent utiliser tous les moyens pour faire un magnifique tapage en faveur des déshérités. Deux esprits libres qui, sans remettre en cause leur foi, leur engagement devant Dieu, n’hésiteront pas à ruer dans les brancards lorsque la hiérarchie de l’Eglise tentera de brider leur généreux élan dans le service des hommes. Mais la comparaison s’arrête là... Le Père Yvon est bon vivant, l’Abbé Pierre est un ascète. Et le combat du Père Yvon n’a pas pour cadre les ors de la République, l’Assemblée Nationale, les studios de télévision, les salles de rédaction... Plongé à vingt ans dans l’enfer des tranchées de la Grande Guerre comme brancardier, il entame un voyage au bout de l’horreur qui l’a peut-être amené, lui, homme de Dieu, à tuer ses semblables... Décoré pour sa bravoure, blessé, il est rendu à la vie civile et fait aussitôt scandale par l’énergie militante des sermons qu’il délivre dans les paroisses de Bretagne. Commence l’aventure qui l’a rendu célèbre. Aumônier de la Grande Pêche, il financera l’armement d’un navire d’assistance médicale et morale pour les terre-neuvas. Par le livre, la caméra, le Père Yvon n’aura de cesse de témoigner, de dénoncer, contre les armateurs, le sort fait aux "bagnards" de la mer. Il finit par indisposer sa hiérarchie qui l’envoie aux Indes, d’où il ramènera des films d’une grande portée ethnologique. A ce destin exceptionnel, il manquait une grande biographie. Fruit d’une minutieuse recherche, le livre d’Alain Guellaff fera date. La profonde sensibilité de l’auteur, son ironie chaleureuse, ne cache ni les interrogations, ni la sympathie pour l’homme que fut le père Yvon. Tout mécréant qu’il soit, Alain Guellaff partage avec le capucin des océans une profonde foi en l’homme.

Victor Pleven, le Dernier Terre-Neuvas

Cristel Editions - 2009

Victor Pleven, le Dernier Terre-Neuvas Tous les marins l’appelaient le Victor. C’était le dernier terre-neuvas. Jusqu’en 1992, ce chalutier-usine malouin perpétua la tradition de la Grande Pêche sur les Bancs de Terre-Neuve. Bateau mythique, il devint l’inoubliable héros de la Guerre de la morue. Il fut ensuite transformé en musée à Lorient, avant d’être récemment démantelé. Très documenté, émouvant, ce beau livre témoigne de cette formidable aventure. Grâce à des photographies originales, souvent prises par les pêcheurs eux-mêmes, il raconte le Grand Métier, les mers mauvaises, les pièges de la banquise, la lumière irréelle des eaux glacées et les jours sans fin : toute la vie rude de ces hommes courageux, authentiques.


Brume

Transvideo Communication - 1991

Alain GUELLAFF, Jean RANDIER, Jean-Michel BARRAULT

Les cafés littéraires
Avec : Alain GUELLAFF, Jean RANDIER, Jean-Michel BARRAULT - Saint-Malo 1991

Avec : Alain GUELLAFF, Jean RANDIER, Jean-Michel BARRAULT
Animé par Maëtte CHANTREL et Christian ROLLAND

On l’appelait "la grande pêche"

Saint-Malo 2009
Dimanche : 10h45 - On l’appelait la grande pêche
avec Alain Guellaff et Céline Ferrier