Feuilleter le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger la grille
(Fichier PDF - 228.1 ko)

SCHITTLY Louis

L’homme qui voulait voir la guerre de près (Arthaud / Versilio, 2011)

Au lendemain de Mai 68, Louis Schittly, modeste étudiant en médecine, répond à une annonce de la Croix-Rouge et se retrouve au Biafra. De mission en mission, ce « docteur-paysan », né en 1938 dans le Haut-Rhin, pose avec son ami Bernard Kouchner les bases de Médecins sans frontières. Après le Vietnam, il revient dans son Alsace natale : l’humanitaire est devenu selon lui « trop politique ». En 1980, il repartira en Afghanistan et organisera jusqu’en 1996 des convois humanitaires en Afrique noire. Prix Nobel de la paix en 1999, il publie cette année ses mémoires pour transmettre son exceptionnelle expérience de médecin de guerre.

Bibliographie :

  • L’homme qui voulait voir la guerre de près (Arthaud / Versilio, 2011)

Présentation de L’homme qui voulait voir la guerre de près

En 1969, Louis Schittly, jeune médecin de 31 ans, accepte une mission pour la Croix-Rouge au Biafra. Là, avec des moyens dérisoires, plongé dans l’horreur de la guerre civile, il participe au sauvetage de plusieurs milliers d’enfants victimes de la famine. Le voilà French doctor, bientôt pionnier de Médecins sans frontières. Le début d’une vocation, car il part sous l’égide de l’Ordre de Malte au Vietnam, où, tout en étant témoin des « effets collatéraux » de la guerre toute proche, il accepte de faire passer clandestinement des médicaments au Viêt-công. Puis ce sera l’Afghanistan, en 1980 : loin des grands débats politiques, il décide de porter secours à la population privée de toute aide médicale. « J’étais, dit-il, un paysan alsacien qui apportait son aide à des paysans afghans, rien de plus ! » Retour en Alsace. À un peu plus de quarante ans, Louis se marie, fonde une famille, et pratique la médecine près de chez lui. Jusqu’au jour où Bernard Kouchner, ancien compagnon du Biafra devenu secrétaire d’État, l’appelle pour une nouvelle mission au Sud-Soudan ... Ce texte n’est pas seulement un formidable témoignage et le récit d’une vie d’aventurier ; c’est avant tout le livre d’un humaniste pragmatique, foncièrement libre.

L’homme qui voulait voir la guerre de près

Arthaud - 2011

Louis Schittly, French doctor est co-fondateur de Médecins sans Frontières ; petit paysan, puis élève au petit séminaire, dégoûté par la religion, il entreprend alors des études de médecine et participe activement à Mai 68. À 30 ans, il accepte une mission pour la Croix - Rouge au Biafra et participe au sauvetage de plusieurs milliers d’enfants victimes de la famine. Après un court séjour en Côte d’Ivoire, il part sous l’égide de l’Ordre de Malte au Vietnam, où il accepte de faire clandestinement passer des médicaments au Viet- Cong. En 1980, il ne résiste pas à la proposition d’Aide médicale internationale en Afghanistan et décide, cette fois, de porter secours à la population privée de toute aide médicale. Retour en Alsace, Louis a maintenant quarante ans, il se marie et fonde une famille. Il pratique la médecine près de chez lui. Jusqu’au jour où Bernard Kouchner, ancien compagnon du Biafra et maintenant secrétaire d’État, l’appelle pour « rempiler » au Sud Soudan… Ce texte n’est pas seulement un formidable témoignage et le récit d’une vie aventureuse. C’est avant tout le livre d’un humaniste pragmatique, insolent et foncièrement libre.

Grands témoins

Les cafés littéraires en vidéo
Saint-Malo 2011

Avec Gérard Chaliand et Louis Schittly

Une vidéo réalisée par Cap7Média.

Ils ont vu la guerre de près

Saint-Malo 2011

Avec Gérard CHALIAND, Louis SCHITTLY, Jean-Pierre PERRIN. Un débat
animé par Alain Mingam.