Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

M. FORSYTHE Florence

France

Jacques Lacarrière, passeur pour notre temps (Le Passeur Éditeur, 2015)

© Carol Ann WILLERING

Florence M.-Forsythe est metteur en scène, comédienne, mais aussi auteur. Elle a également travaillé comme productrice déléguée d’émissions radiophoniques pour France Culture pendant une vingtaine d’années. Formée à Lyon au Conservatoire d’Art dramatique, elle suit également l’enseignement de José Lémius, et est comédienne au Nouveau théâtre des Marronniers fondé par Daniel-Claude Poyet. À Paris, elle aborde un travail expérimental avec le metteur en scène et directeur d’acteur new yorkais René Migliaccio et suit l’enseignement de Viviane Théophilidès qui lui donne l’envie de faire de la mise en scène. Parallèlement, Florence M.-Forsythe débute à France Culture grâce à Alain Trutat et Claude Mettra qui vont lui confier ses premières émissions. Elle réalise entre autres Le Bon Plaisir d’Anna Karina et plus récemment un atelier de Création sur Carolyn Carlson.

Comédienne, elle intègre la troupe du théâtre populaire de Sarcelles sous la direction du metteur en scène brechtien Jacques Salomé où elle joue des pièces du répertoire. Elle est également l’interprète d’auteurs contemporains et crée en relation avec l’écrivain Charles Juliet son texte Dans la lumière des Saisons à la Maison de la Poésie de Paris. Michel Cazenave lui écrit S’abandonner, dit-elle. Plus récemment elle a joué Dormez ! Braves gens ! Je m’occupe de vous… de Carol-Ann Willering.

Metteur en scène, Florence M.-Forsythe associe théâtre, musique, espaces visuels dans des créations pluridisciplinaires dont Correspondre au pied de la Lettre de Jeanne Labrune qui aura été représenté dans le cadre des Nuits de la Correspondance de Manosque avec Anne Alvaro, Judith Cahen, et Jeanne Labrune.
En Région Centre, elle fonde et dirige le Festival des Voyages Intérieurs.
Auteur, elle a co-écrit (sous le nom de Florence Marguier) Les Brontë (Paroles d’Aube), puis participe à L’Histoire de la passion amoureuse (Le Félin/ Philippe Lebaud). Son dictionnaire du Plaisir (Oxus) a été adapté au théâtre. Elle a publié un essai biographique sur la comédienne Maria Casarès, une actrice de rupture, paru aux éditions Actes Sud en 2013.

En 2015, elle publie chez Le Passeur éditeur Jacques Lacarrière, passeur pour notre temps, biographie de l’écrivain-voyageur, amoureux de la Nature et des arts, un bel hommage à ce merveilleux humaniste.


Bibliographie :

  • Jacques Lacarrière, passeur pour notre temps (Le Passeur Éditeur, 2015)
  • Les Brontë (Paroles d’Aube)
Jacques Lacarrière passeur pour notre temps

Jacques Lacarrière passeur pour notre temps

Le Passeur Éditeur - 2015

Un portrait sensible de Jacques Lacarrière, voyageur insatiable, épris de nature, curieux du monde et des hommes. Et une promenade sur les itinéraires personnels de ce merveilleux humaniste.

« On insiste peu sur la dimension spirituelle de Jacques Lacarrière ; aussi, j’apprécie particulièrement que ce beau portrait, qui paraît dix ans après qu’il nous a quittés, en souligne l’importance : elle est capitale et sous-tend toute son œuvre, en ce qu’elle implique une idée très forte de la littérature, de ses pouvoirs et de ce qu’elle révèle de nous-mêmes. » Michel Le Bris
Écrivain, voyageur, poète, traducteur et arpenteur de chemins de connaissance, Jacques Lacarrière (1925-2005) occupe une place singulière dans la littérature du xxe siècle. Esprit libre, n’appartenant à aucun courant de pensée mais les appréhendant tous avec une curiosité insatiable, il s’est lancé dans une quête, en solitaire et sans préjugés, s’interrogeant sur la place de l’homme dans l’Univers et dans son rapport à Dieu et aux dieux.
En nous faisant découvrir ses questionnements, son parcours personnel et engagé, Florence M.-Forsythe fait revivre le grand voyageur amoureux de la Grèce, le chercheur de vérité parcourant les ruelles d’Alexandrie et les déserts, reliant les civilisations du passé à celles du présent au travers de figures mythiques telles que Marie d’Égypte, Icare ou Œdipe.
Dans ce portrait où la vie et l’œuvre se confondent, Florence M.-Forsythe, qui a bien connu l’écrivain, nous fait découvrir, à partir d’entretiens inédits, un être secret, attentif et généreux qui cherche à concilier l’homme, la nature et l’Univers par une approche éminemment spirituelle, joyeuse et vivante.


Revue de presse :

  • « Comme toujours lorsqu’il s’agit de Lacarrière, il se produit un petit miracle qui fait surgir la lumière et emporte l’intelligence. Florence M.-Forsythe éclaire l’œuvre par la vie et le chemin de cet homme qui a tant cheminé, justement, à la rencontre des dieux et des hommes en Grèce et en Crète, en Egypte ou en Syrie, ou dans la France rurale des années 70 lorsque la dictature des colonels le rendait indésirable en Grèce. L’homme est joyeux, aimant croquer de bon appétit dans la vie et la bonne chère des nourritures terrestres. Le récit qui nous en est fait nous le restitue, vivant, chaleureux, généreux, qui comprit adolescent à la lecture du « Grand Meaulnes » que le Domaine enchanté n’existe pas dans la forêt, mais (que) c’est à l’intérieur de nous-mêmes qu’il faut le chercher. Comme il ne cessera de chercher sa vérité, en esprit libre, aux questionnements spirituels incessants et passionnants. »
    L’Express blog
  • « Libertaire, épris de surréalisme et de spiritualité, parlant le grec ancien aussi bien que sa langue natale, amoureux de la nature et observateur ironique, Jacques Lacarrière interrogeait également le monde contemporain. Florence M.-Forsythe, qui a bien connu Jacques Lacarrière, a exhumé des entretiens inédits, ainsi que des notes de travail et des extraits de son journal, afin de retracer le parcours de ce grand humaniste. »
    France info