Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

GÜRSEL Nedim

Turquie

Le fils du capitaine (Seuil, 2016)

Biographie

Grande figure du monde intellectuel musulman éclairé ouverte sur le monde, sur l’autre et l’ailleurs, le Turc Nedim Gürsel croit au rapprochement entre Orient et Occident, à l’image de son parcours : une enfance en Turquie auprès d’un grand père très pieux, des études au lycée français d’Istanbul puis à Paris, où il est contraint à l’exil au moment des coups d’état militaires. Auteur d’une trentaine de romans, d’essais littéraires et de chroniques, l’écrivain exilé à Paris depuis plus de trente ans puise son inspiration dans la riche culture de son pays et dans les lettres occidentales pour construire une œuvre singulière, emprunte de nostalgie.
Depuis son premier récit, Un long été à Istanbul, paru en 1976, récompensé par la plus haute distinction littéraire turque mais censuré en Turquie sous le régime militaire, Nedim Gürsel mêle avec brio le passé et l’avenir, cherchant dans la géographie de sa ville tant aimée le destin de son monde. Marqué par sa double culture et par les villes d’Europe qu’il a traversé depuis ses trente ans, entre Paris, capitale de l’exil et de la souffrance, et Istanbul, cité de la douceur, mais aussi de la nostalgie, Nedim Gürsel établit dans ses romans une géographie des sentiments calquée sur son propre parcours, entre douleur et poésie.
À travers une formidable galerie de portraits, il revient dans son nouvel opus sur les thèmes qui lui son chers : la mémoire, la vieillesse, et l’exil.

Auteur de nouvelles, il signe également en tant que chercheur au CNRS spécialiste de la littérature turque, de nombreux ouvrages d’essais critiques et une importante étude sur la poésie de Nazim Hikmet. À noter qu’en 1986, il obtient le prix Ipecki pour sa contribution au rapprochement des peuples grecs et turcs. Dans La Turquie, une idée neuve en Europe (2009), il confie ses espoirs de voir son pays entrer dans l’Union tandis que son récit, Retour dans les Balkans imagine une possible réconciliation entre Chrétiens et Musulmans et interroge les cœurs des hommes et des femmes qui ont connu les pires horreurs de la guerre civile qui détruisit Sarajevo. (Voir à ce sujet sa chronique de la guerre du Kosovo pour Libération en 1999). Quant à son roman Les Filles d’Allah, il fit en 2008 l’effet d’une bombe : conduit devant les tribunaux turcs pour outrage à la religion, il risque alors un an de prison ferme. Soutenu par de nombreux intellectuels dans une lettre ouverte au premier ministre turc, l’évènement projette alors à la face de l’Europe l’image d’un pays où la liberté d’expression est toujours flouée.


Bibliographie :

  • Le fils du capitaine (Seuil, 2016)
  • Retour dans les Balkans (Empreinte temps présent, 2012)
  • Belle et rebelle, ma France (Empreinte temps présent, 2011)
  • Nâzim Hikmet, le chant des hommes (Le Temps des Cerises, 2010)
  • Les Filles d’Allah (Seuil, 2009)
  • La Turquie, une idée neuve en Europe (Empreinte temps présent, 2009)
  • De ville en ville. Ombres et traces (Seuil, 2007)
  • Un long été à Istambul (Gallimard, 2007)
  • Au pays des poissons captifs : une enfance turque (Bleu Autour, 2004)
  • Retour Dans les Balkans (Tribord, 2004)
  • Balcon sur la Méditerranée (Seuil, 2003)
  • Le voyage de Candide à Istanbul (Comp’Act, 2003)
  • Les Turbans de Venise (Seuil, 2001)
  • Mirages du Sud (L’Esprit des Péninsules, 2001)
  • Paysage littéraire de la Turquie contemporaine (L’Harmattan, 2000)
  • Derviche et la ville (Fata Morgana, 2000)
  • Le roman du conquérant (Seuil, 1998)
  • Un turc en Amérique : Journal des deux rives (Publisud, 1997)
  • La Mort de la mouette (Fata Morgana, 1997)
  • L’art de vivre à Istambul (Flammarion, 1993)
  • Le dernier tramway (Seuil, 1991)
  • Istambul, un guide intime (Autrement, 1989)
  • Nazim Hikmet et la littérature populaire turque (L’Harmattan, 1987)
  • Le roman du Conquérant (Seuil, 1996)
  • La première femme (Seuil, 1986)
  • Les lapins du commandant (Messidor / Temps actuels, 1985 ; Seuil, 1997)
  • Un long été à Istambul (Gallimard, 1980, 1991)
Le fils du capitaine

Le fils du capitaine

Seuil - 2016

Sur ses vieux jours, un ancien journaliste relate au magnétophone les événements importants de sa vie. Élevé par sa grand-mère, sous la férule d’un père militaire, autocratique et bambocheur qui soutiendra le coup d’État de 1960, il passe une grande partie de sa scolarité comme interne boursier au un lycée Galatasaray d’Istanbul. Ces souvenirs d’enfance et d’adolescence sont marqués par l’absence de la mère, morte lorsque le narrateur était très jeune, par la tyrannie et parfois la brutalité du père, par la réclusion entre les murs du lycée que la camaraderie, les blagues de potache, l’éveil de la sexualité rendent un peu moins pénibles. Dans ce récit tour à tour drôle, amer et cynique, émaillé de considérations sur la Turquie d’aujourd’hui et son président, affleure à chaque page une rébellion à peine voilée contre l’autorité, qu’elle soit paternelle ou étatique.
Un livre émouvant, qui plonge dans la mémoire intime d’un homme épris de liberté, et rappelle les premiers romans de l’auteur.

Les écrivains et leurs villes

Seuil - 2014

Reprenant ses vagabondages à travers les villes où ont vécu et écrit les grands écrivains de notre siècle, Nedim Gürsel nous emmène cette fois dans la Venise d’Aragon, d’Hemingway et de Proust, à travers les steppes de Gogol et le Moscou des poètes, l’Allemagne de Goethe et de Kafka et la Méditerrannée de Camus et de Mahmoud Darwich, pour ne citer que ces quelques auteurs.
Ces villes si distantes, aux lumières si différentes, prennent alors une dimension nouvelle et jusque-là inconnue : elles existent parce qu’elles ont été écrites et vivent dans les pas de cet écrivain d’aujourd’hui parti sur les traces des mots d’autrefois.


Retour dans les Balkans

Empreinte temps présent Editions - 2012

Dans ce récit émouvant, empreint de nostalgie, Nedim Gürsel, témoin de la destruction de Sarajevo, évoque le drame vécu par les populations balkaniques durant le conflit qui a mis à feu et à sang l’une des plus belles régions d’Europe, mosaïque culturelle aujourd’hui divisée. Il ausculte la mémoire et le coeur de ces hommes et de ces femmes et recherche les signes d’une possible cohabitation fertile et apaisée entre les différentes communautés. Dans ces lieux où la tension entre nationalités est encore palpable, il nous livre son regard d’écrivain et d’homme engagé. Nedim Gürsel est directeur de recherche au CNRS et chargé de cours à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages traduits dans de nombreuses langues. Il a récemment publié La Turquie une idée neuve en Europe, et Belle et rebelle, ma France aux éditions Empreinte temps présent.

Revue de presse :


Balcon sur la Méditerranée

Seuil - 2003

Poésie, une forme supérieure du politique ?

Avec Elias Sanbar et Nedim Gürsel - Saint-Malo 2012

Une rencontre entre Elias Sanbar et le romancier turc Nedim Gürsel, animée par Yvon Le Men


L’Europe s’invente à Sarajevo

Avec Igor Šticks, Drago Jancar, Velibor Colic, Nedim Gürsel - Saint-Malo 2012

Rencontre avec Igor Šticks, Drago Jancar, Velibor Colic, Nedim Gürsel, animée par Yann Nicol