Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

RAYNAL Patrick

France

Lord Gwynplaine (Albin Michel, 2018)

Découvreur de bon nombre des auteurs de " l’école de Missoula ", écrivain, critique littéraire, il a dirigé la Série noire de 1991 à 2005 avant de reprendre la collection Fayard noir. Bercé par la lecture de Stevenson, London, Curwood, Conrad, c’est la découverte de Chandler qui est pour lui déterminante. Il écrit des romans noirs depuis 1980 dont en 2006 les nouvelles aventures de Corbucci, son héros de prédilection. En 2018, il signe Lord Gwynplaine, un récit de vengeance écrit à quatre mains avec Jean-Bernard Pouy. Tantôt politique, tantôt sociale, cette fable rocambolesque parvient magnifiquement à arracher les masques des puissants, des ordres établis et des politiques véreux pour nous entraîner au cœur d’une épopée magnifique et meurtrière d’une brûlante actualité.

Après une enfance dans le Sud-Ouest de la France, il obtient en 1969 une maîtrise de lettres modernes à la faculté de Nice, ville qu’il mettra en scène dans ses premiers romans et milite alors activement dans les mouvements de la Gauche prolétarienne.
Il devient critique spécialisé en littérature policière pour Nice Matin de 1982 à 1988. En 1982, il publie Un tueur dans les arbres, son premier roman.
En 1989, il propose à Télérama un reportage aux États-Unis sur quatre écrivains de son panthéon américain (James Crumley, Jim Harrison, Tony Hillerman et Richard Ford) et découvre au cours de ce voyage la ville de Missoula (Montana) et ses nombreux écrivains. Il est le compagnon de route du festival depuis sa création en 1990 jusqu’en 2008.

Considéré comme un spécialiste de la littérature américaine, il collabore, de 1990 à 1995, au journal Le Monde et obtient le Prix Mystère de la critique pour son roman Fenêtre sur femmes. En 1991, Antoine Gallimard lui confie la direction de la fameuse collection de polars Série Noire qu’il dirigera jusqu’en 2004. En 1992, il crée la collection "La Noire" dont la première couverture reproduit le négatif de la célèbre "Collection Blanche" de Gallimard. En 1995 dans le numéro de février de la revue Esprit affirme que « Le roman noir est l’avenir du roman ».

En novembre 2004, Patrick Raynal rejoint les Éditions Fayard (Collection Fayard Noir) jusqu’en novembre 2009, après le départ de Claude Durant, mais continue à assurer la direction littéraire de tous les ouvrages achetés sur ses conseils. Également scénariste, il a participé, en 1998, à l’écriture du film Le Poulpe avec Jean-Bernard Pouy et Guillaume Nicloux. Lettre à ma grand-mère (Flammarion), récit autobiographique écrit à partir de son témoignage, rend hommage à Marie Pfister, sa grand-mère, déportée à Ravensbrück pour faits de Résistance. Depuis, il collabore à la revue XXI, rédige de nombreuses préfaces, dont celles des deux volumes de "Georges Simenon, romans américains" parus aux éditions Omnibus en 2009.

Il signe en 2018, avec Jean-Bernard Pouy, un polar inédit, inspiré du célèbre ouvrage d’Alexandre Dumas, Le Comte de Monte Cristo. Insolentes, jubilatoires et iconoclastes, les deux illustres plumes rendent hommage à la grande tradition du roman d’aventures et apportent un regard unique sur la société.


Bibliographie

  • Lord Gwynplaine (Aalbin Michel, 2018)
  • Lettre à ma Grand-Mère (Flammarion, 2008)
  • Retour au noir (Flammarion, 2006)
  • La farce du destin (Les contrebandiers éditeurs, 2004, avec J.-B. Pouy)
  • Ki Du (Syros jeunesse, 2003)
  • Ex (Denoël, 2002)
  • Corbucci (Albin-Michel, 2001)
  • La poignée dans le coin (Baleine, 2001)
  • Le Marionnettiste (Librairie des Champs Elysées, 1999)
  • Le ténor Hongrois (Flammarion, 1999 ; J’ai Lu, 2004)
  • En cherchant Sam (Flammarion, 1998 ; Seuil, 1999)
  • La Plaine (Ricochet, 1998)
  • Nice 42e rue (Fleuve Noir et Baleine / Canaille / Revolver, 1997)
  • La clé de seize (Baleine / Canaille / Revolver,1996)
  • Né de fils inconnu (Albin-Michel, 1995)
  • Arrêt d’urgence (Albin-Michel, 1990)
  • Fenêtres sur femmes (Albin-Michel, 1988)
Lord Gwynplaine

Lord Gwynplaine

Albin Michel - 2018

La quarantaine, visage grave et regard de velours, qui est le mystérieux lord Bradley Gwynplaine ? On l’aurait vu à Toulouse, en 1993, dans la peau d’un capitaine accusé de complicité d’acte terroriste. En Guyane, derrière la muraille infranchissable d’une prison infâme où la justice l’avait envoyé croupir. À Medellin, au fin fond d’une hacienda où serait enfoui un trésor appartenant à l’abbé Esteban Pablo Vargas Uribbe. Et à Paris, dans l’ombre du procureur Villedieu, un parvenu prêt à sacrifier sa famille pour sa carrière…
Est-ce le même homme ? Tandis que les cadavres s’accumulent, avec la précision d’une vengeance savamment orchestrée, une vérité implacable se fait jour : le chemin le plus court vers la liberté est la foi absolue dans la justice suprême.
Insolentes, jubilatoires et iconoclastes, deux illustres plumes du polar rendent hommage à la grande tradition du roman d’aventures et réinventent Le Comte de Monte Cristo : Jean-Bernard Pouy et Patrick Raynal arrachent les masques des puissants, des ordres établis et des politiques véreux pour nous entraîner au cœur d’une épopée magnifique et meurtrière d’une brûlante actualité.


  • “Un récit d’aventures mené tambour battant avec un héros aussi étrange qu’élégant, nimbé d’une aura mystérieuse.” RFI

Lettre à ma grand-mère

Flammarion - 2008

J’ai été élevé par mes grands-parents maternels. Soixante ans plus tard, j’ai appris totalement par hasard que ma grand-mère avait laissé un journal racontant ses quinze mois de déportation à Ravensbrück, Matricule 38971. En lisant ce manuscrit, j’ai compris que ce n’était pas un journal, mais des souvenirs de déportation. J’ai choisi de raconter ma rencontre avec le récit de Marie Pfister. J’ai laissé mes souvenirs se juxtaposer aux siens jusqu’à lui écrire des choses que je n’avais encore jamais dites. L’émotion de la lire par-dessus les années est, elle, inexprimable. " A travers un texte rédigé par sa grand-mère et longtemps disparu, un homme déjà mûr découvre un passé familial enfoui. Lettre à ma grand-mère est à la fois l’histoire d’un secret de famille, le récit d’une enfance dans l’après-guerre qui s’éclaire a posteriori, et le parcours d’une résistante " ordinaire ". Où comment les convictions se transmettent et les hommes se forgent à partir de l’histoire de leurs parents, même lorsqu’elle est cachée


Blue Mississippi Mud

La Martinière - 1993

Arrêt d’urgence

Albin Michel - 1990

Les habits neufs de la fiction : SF, polar, BD, travel writing

Saint-Malo 2007
16h30 : Les habits neufs de la fiction : SF, polar, BD, travel writing
Benoît PEETERS, Gilles LAPOUGE, Pierre BORDAGE, Patrick RAYNAL

Programme


Samedi

15h00
Signatures
 

Dimanche

10h00
Histoires et Cie
Univers (Grande Salle)

Invités : LE CORRE Hervé, RAYNAL Patrick, RAMBAUD Patrick, GAMBOA Santiago


14h30
Signatures

19h00
Apéro polar - Patrick Raynal

Invité : RAYNAL Patrick

 

Lundi

11h00
Signatures