Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

SCHOENTJES Pierre

Belgique

Ce qui a lieu, Essai d’écopoétique (Wildproject Editions, 2015)

Professeur à l’Université de Gand en Belgique en littérature française, Pierre Schoentjes a fait de l’ironie et de la représentation de la Grande Guerre ses sujets de prédilection. Ses premiers travaux ont en effet porté sur l’ironie dans l’œuvre de Proust intitulés Recherche de l’ironie et ironie de la Recherche, où il étudie les rapports entre l’ironie, la subjectivité et la vérité. Suivra en 2001 Poétique de l’ironie. Ne se cantonnant pas au domaine littéraire ou celui du verbe, il étend son domaine de recherches aux conversations quotidiennes, aux situations de la vie et se confronte également à la psychanalyse, la philosophie, l’histoire.
Par ailleurs, il se passionne pour le traitement littéraire de la Première Guerre mondiale, prouvant avec Fictions de la Grande Guerre : variations littéraires sur 14-18, que le roman oscille entre le récit de la barbarie des conflits et, par contraste, la sublimation des opérations d’artillerie. Plus largement, son essai interroge toute la littérature des XXe et XXIe siècles ayant pour sujet ce premier conflit mondial. Cet ouvrage s’efforce de défricher le champ en prenant en considération un nombre important de romans, français d’abord, mais étrangers aussi. Tout en faisant ressortir la part de l’héritage littéraire entrant dans la représentation de la réalité, il interroge en particulier un paradoxe qui aujourd’hui comme hier semble dominer la littérature s’inspirant de la première Guerre mondiale : Pourquoi des hommes désireux de porter témoignage se sont-ils tournés vers des fictions pour dire la guerre ?

Ses derniers travaux portent sur l’écopoétique.
Quelle place les littératures contemporaines font-elles à la nature ? Comment représentent-elles nos rapports à la nature ?
Schoentjes propose ici le premier panorama de l’écopoétique en France, c’est-à-dire de l’étude du rapport entre la littérature et l’environnement naturel. À contre-pied des approches nationales, lyriques et militantes, Schoentjes aborde la littérature de nature sous un angle original, résolument cosmopolite, moins engagé et tourné vers le monde concret. Les lecteurs retrouveront également deux de ses thèmes de prédilection : l’ironie et la guerre. Schoentjes analyse les oeuvres de nombreux auteurs contemporains, célèbres ou oubliés, de 1945 à nos jours entre écriture du réel et récit de nature - et en particulier Claude Simon, Jean-Loup Trassard, Pierre Gascar, ainsi que l’Italien Mario Rigoni Stern ou le Finlandais Arto Paasilinna.


Bibliographie :

  • Ce qui a lieu, Essai d’écopoétique (Wildproject Editions, 2015)
  • Fictions de la Grande Guerre : Variations littéraires sur 14-18 (Classiques Garnier, 2009)
  • La Grande Guerre : un siècle de fictions romanesques (Droz, 2008)
  • Silhouettes de l’ironie (Droz, 2007)
  • Poétique de l’ironie (Seuil, 2001)

Ce qui a lieu, Essai d’écopoétique

Wildproject Editions - 2015

Quelle place les littératures contemporaines font-elles à la nature ? Comment représentent-elles nos relations au monde naturel ?
Schoentjes propose ici le premier panorama français et européen d’écopoétique : l’étude du rapport entre la littérature et l’environnement naturel. À contre-pied des approches dominantes, Schoentjes s’intéresse à une littérature de nature plus cosmopolite, moins engagée et davantage tournée vers le monde concret.
Ce qui a lieu explore l’oeuvre d’auteurs célèbres ou à redécouvrir, entre écriture du réel et récits de nature – comme Claude Simon, Jean-Loup Trassard, Pierre Gascar, mais encore l’Italien Mario Rigoni-Stern, le Finlandais Arto Paasilinna…
Là où l’écocritique américaine est centrée sur la nature sauvage, cet essai propose de mettre au coeur de l’écopoétique européenne l’idée de lieu. Ce qui a lieu voudrait contribuer à ouvrir un nouveau champ critique.

Fictions de la Grande Guerre : Variations littéraires sur 14-18

Fictions de la Grande Guerre : Variations littéraires sur 14-18

Classique Garnier - 2009

On a beaucoup écrit pendant la Grande Guerre et l’on écrit encore beaucoup à son sujet. Longtemps délaissée, tant par les historiens que par les écrivains, la Guerre de 14-18 est devenue très visible en ce début de XXIe siècle. Des travaux importants ont été entrepris par les historiens et, depuis les années 80 déjà, les romanciers font volontiers revivre l’univers des tranchées.
Peu d’études cependant privilégient la perspective littéraire dans leur approche de la production romanesque s’inspirant de 14-18. Cet ouvrage s’efforce de défricher le champ en prenant en considération u nombre important de romans, français d’abord, mais étrangers aussi. Tout en faisant ressortir la part de l’héritage littéraire entrant dans la représentation de la réalité, il interroge en particulier un paradoxe qui aujourd’hui comme hier semble dominer la littérature s’inspirant de la première Guerre mondiale : Pourquoi des hommes désireux de porter témoignage se sont-ils tournés vers des fictions pour dire la guerre ?

Pour une écopoétique

Avec Jean-Louis Etienne, Yves Paccalet, Pierre Schoentjes et Dan O’Brien. - Saint-Malo 2015

Avec Jean-Louis Etienne, Yves Paccalet, Pierre Schoentjes et Dan O’Brien. Rencontre animée par Géraldine Delauney


L’invention du paysage : du jardin au grand dehors

Avec Dan O’Brien, Claude Eveno, Pierre Schoentjes. - Saint-Malo 2015

Avec Dan O’Brien, Claude Eveno, Pierre Schoentjes. Rencontre animée par Yann Nicol