Téléchargez Dimanche Ouest France
(Fichier PDF - 2.7 Mo)

Dico des invités

IDALI Mohammed

Maroc

Lettre d’amour (La Part commune, 2006)

Artiste calligraphe, Mohammed Idali a grandi à Safi au Maroc et vit en France où il a suivi ses études aux Beaux-arts et en Lettres arabes comparées.
C’est par la voie des maîtres classiques qu’il a fait ses premières armes en tant que calligraphe.
Il travaille aujourd’hui ses œuvres en recherchant le plus juste équilibre entre la lettre calligraphiée et les fonds de volumes aux compositions abstraites. La lettre structure le corps du tableau et prend alors une dimension picturale.
C’est la perfection du geste et du tracé de chaque lettre qui est recherchée, dans l’espoir d’atteindre une harmonie dans l’œuvre.
Le tableau trouve sa source dans un texte poétique et littéraire, classique ou plus contemporain. Des extraits inspirent la composition des lettres, des couleurs, ocre et terre, des mouvements liés aux entrelacs…

Depuis 1993, Mohammed Idali expose chaque année, en France et à l’étranger (Maroc, Suisse,…).
Passionné par la poésie et le théâtre, il participe à de nombreuses publications en poésie en langue arabe ou française, en y apportant son inspiration calligraphique. Il réalise également des spectacles vivants, aux côtés de poètes ou de musiciens où, calligraphiant en se laissant inspirer par le rythme, le mot, le sens, il offre au spectateur une seconde écoute, comme une rêverie à La Lettre.

Il initiera à son art les jeunes festivaliers lors d’ateliers.

(Source : Librairie Dialogues)

Bibliographie

  • Lettre d’amour (La Part commune, 2006)
  • Le Prophète, Le Jardin du Prophète, La Mort du Prophète ( La Part commune, 2004, réédité en 2013)
Lettres d'amour

Lettres d’amour

La Part Commune Editions - 2006

De H̲alīl Ǧibrān H̱alīl
Illustrations de Mohamed Idali
Traduit par Anne Juni


Le prophète. Le jardin du prophète. La mort du prophète

Le prophète. Le jardin du prophète. La mort du prophète

La Part Commune Editions - 2004

Certains livres, rares, tirent leur caractère unique de ce que leur gestation a la dimension d’une vie humaine tout entière. C’est le cas du Prophète, dont Khalil Gibran eut l’intuition à Seize ans, mais qu’il porta en lui durant un quart de siècle. Autrement dit, ce livre singulier à plus d’un titre a accompagné tout le parcours d’homme de son auteur et est le contemporain de toutes ses oeuvres.

C’est dans la composition du Jardin du Prophète que Gibran va épuiser ses dernières forces, et le livre ne paraîtra d’ailleurs que deux ans après sa mort. Au caractère lumineux des paraboles du Prophète a succédé une tonalité plus sombre, plus grave, ne serait-ce que par les thèmes abordés : la séparation, la laideur, la solitude, le temps... La dimension autobiographique est ici plus présente que dans la plupart de ses ouvrages, au point qu’on peut y voir comme une sorte de testament spirituel.

Traduction Anne Juni.

Calligraphies : Mohammed Idali

Poètes soufis, lumière de l’islam

Avec Yvon Le Men, Atiq Rahimi, Yahia Belaskri et Mohammed Idali - Saint-Malo 2015


Avec Yvon Le Men, Atiq Rahimi, Yahia Belaskri et Mohammed Idali