Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)

Dico des invités depuis 1990

BÉCHEUR Ali

Tunisie

Les Lendemains d’hier (Elyzad, 2017)

© Juan Angel de Corral

Romancier, essayiste et nouvelliste, par ailleurs professeur de droit et avocat, il est l’un des écrivains les plus acclamés de la littérature tunisienne contemporaine d’expression française. Il a notamment reçu le prix de l’Association Tunisie-France pour l’ensemble de son oeuvre, tandis que son roman Le Paradis des Femmes (Elyzad, 2006) a été finaliste du Prix des cinq continents de la Francophonie et s’est vu récompensé du Prix Comar d’Or en Tunisie la même année. Comme un dialogue entre deux Tunisie, son dernier roman Les Lendemains d’hier (Elyzad, 2017) se fait le récit d’une relation père-fils tout en tension, attentes et silences. Avec une plume sans pareil, Ali Bécheur conte l’absence, l’imposture de la mémoire et l’impossibilité pour deux générations de concilier leur vision du monde et leurs combats.

Bibliographie

Romans

  • Les Lendemains d’hier (Elyzad, 2017)
  • Chems Palace (Elyzad, 2014)
  • L’Attente (Cérès, 2007)
  • Le Paradis des femmes (Elyzad, 2006)
  • Tunis blues (Clairefontaine, 2000)
  • Les Rendez-vous manqués (Cérès, 1994)
  • De Miel et d’aloès (Cérès, 1989)

Nouvelles

  • Amours errantes (Déméter, 2009)
  • Dernières nouvelles de l’été (Elyzad, 2005)
  • Les Saisons de l’exil (Cérès, 1991)
Les Lendemains d'hier

Les Lendemains d’hier

Elyzad éditions - 2017

Comment un père et un fils peuvent-il s’aimer lorsque les sentiments ne s’expriment pas, dans une société écrasée par une lourde chape de silence, où s’entrecroisent Prépondérants et indigènes ? Peindre ce monde d’avant l’indépendance pour en extraire l’essence poétique, en exprimer goutte à goutte le suc des sentiments, des sensations et des émotions, mais aussi des couleurs, des sons, des odeurs et des saveurs, à travers des êtres qui en ont composé la mosaïque humaine, colons, locaux, femmes européennes et arabes, artisans de la médina, cochers maltais... : tel est le projet d’Ali Bécheur.

La langue française et moi

Théâtre des Jeunes Créateurs - Cafés Littéraires
Avec Ali BECHEUR, Azza FILALI, Laurent GAUDÉ -

Animé par Maëtte CHANTREL, Sonia FITOURI

Romancier, essayiste et nouvelliste, par ailleurs professeur de droit et avocat, Ali Bécheur est l’un des écrivains les plus acclamés de la littérature tunisienne contemporaine d’expression française. Il dit son amour de la langue française et de ses grands auteurs et déplore le déclin de la culture francophone en Tunisie. Son dernier roman Les Lendemains d’hier (Elyzad, 2017) conte l’absence, l’imposture de la mémoire et l’impossibilité pour deux générations de concilier leur vision du monde et leurs combats. Azza Filali partage cet amour de la langue. Après L’heure du cru et Ouatann, Azza Filali poursuit dans Les Intranquilles le portrait acéré et ironique d’une société qui, changeant de normes, garde intacte sa force d’oppression. Son dernier livre part d’une enquête policière pour nous conduire progressivement dans une quête identitaire bouleversante… Laurent Gaudé lui aussi aime cette langue vivante qui bouge et évolue sans cesse. S’il faut la préserver, « Il faut aussi la de ?fendre contre ceux qui veulent retirer des mots pluto ?t que d’en inventer. Les offusque ?s permanents qui ont de ?cide ? d’e ?radiquer les mauvaises herbes. Oui, il y a, dans notre champ lexical, de vieux mots qui ne sentent pas bon, trai ?nent avec eux leur sale odeur de racisme, de culture coloniale, mais les effacer, c’est gommer l’histoire, c’est se peindre en plus beau que nous ne sommes. »


L’invention de la langue

Théâtre des Régions - Rencontres
Avec Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Ali BECHEUR, Azza FILALI, Brigitte SMADJA -

Animé par Samia KASSAB

Être écrivain, quelle que soit la langue d’écriture, c’est inventer sa propre langue, sculpter la langue pour lui donner forme et visage. Faire trembler le mot écrit, faire surgir au cœur de l’écrit ce qui fait la force même de l’oralité ? Pouvoir du rythme, présence du souffle, puissance du son, plénitude du silence, aussi : quatre écrivains, pour dire la musique des mots, la capacité de transfiguration de l’imaginaire. Sans les poètes, les écrivains, pour les réveiller sans cesse les mots s’useraient, se banaliseraient, bientôt mourraient…

Programme


Samedi

17h00
L’invention de la langue
Théâtre des régions

Invités : PIERRE-DAHOMEY Néhémy, FILALI Azza, SMADJA Brigitte, BÉCHEUR Ali


Dimanche

11h45
La langue française et moi
Théâtre des Jeunes créateurs

Invités : GAUDÉ Laurent, FILALI Azza, BÉCHEUR Ali

14h30
Le français, un butin de guerre ?
Théâtre de l’Opera

Invités : TCHAK Sami, BEY Maïssa, DAOUD Kamel, BÉCHEUR Ali