Le Québec, territoire à l’honneur

image
Gaspésie © GouvQc/J.-F. Frenelle

À la rencontre d’une littérature étrangère, Étonnants Voyageurs convie cette année une douzaine d’invités venus du Québec. Romanciers et poètes nous feront découvrir une scène littéraire vive et plurielle.

Le Québec fascine par sa nature sauvage, ses forêts à perte de vue, ses lacs immenses, et ses contrées infinies du grand Nord. Terre de migrations où les cultures autochtones ont longtemps été occultées, le Québec accueille aujourd’hui une grande diversité culturelle que les écrivains et écrivaines s’attachent à explorer. Au travers d’écritures innovantes et sous des formes plurielles, les plumes se font attentives aux questions identitaires, aux voix des femmes et aux cultures autochtones. Souvent avec malice, toujours avec sensibilité, elles nous incitent aussi à tendre l’oreille à l’écoute de ce que le vivant tente de nous dire.

Coup d’œil sur la programmation

Une douzaine d’auteurs et autrices nous rejoindront en mai à Saint-Malo. Parmi eux, quatre voix s’attachent à porter la voix des communautés autochtones du Québec et le combat de leurs descendants pour la reconnaissance de leur culture. L’immense poétesse Joséphine Bacon, fervente défenseuse de la langue et de la mémoire innues, nous convie à ressentir les éléments avec émotion dans Kau Minuat. Une fois de plus (Mémoire d’encrier, 2023). Le grand écrivain et journaliste Michel Jean donne la voix à une nouvelle génération d’autochtones après le succès de Kukum (Dépaysage, 2021) dans son roman Tiohtiá:ke [Montréal] (Seuil, 2023), alors qu’Isabelle Picard, ethnologue de métier, livre un récit fort sur les réalités des premiers peuples avec la série jeunesse Nish (T.3, Les Malins, 2023). L’artiste pluridisciplinaire Soleil Launière questionne quant à elle les contradictions qui forgent sa double identité vertigineuse de femme à la fois innue et québécoise dans sa pièce Akuteu (Éditions du Remue-Ménage, 2023).

L’univers innu tend la main au monde vivant. Hélène Dorion, réconcilie paysages et amours terrestres dans les analogies sensibles de Cœurs, comme livres d’amour (Éditions Bruno Doucey, 2023). Mireille Gagné déploie une fable animalière pour interroger notre société capitaliste dans son roman Frappabord (La Peuplade, 2024).

Les lettres québécoises sont aussi le lieu d’écritures innovantes qui donnent corps à des récits singuliers de femmes. Tantôt ensauvagée dans Peau-de-sang chez Audrée Wilhelmy (Le Tripode, 2024), tantôt réduite à un silence qui fait pourtant grand bruit dans Madame Victoria (Asphalte, 2023) de Catherine Leroux, tantôt racontée par les regards d’autres femmes dans Autoportrait d’une autre (Alto, 2023), un livre à la forme délicieusement libre d’Élise Turcotte. Inventant un langage porté cette fois par des mots d’enfants, Karim Akouche offre une fable où la poésie défie les armes dans La musique déréglée du monde (Druide, 2022). Autant de plumes s’attachant à lutter contre l’oubli de celles et ceux qui ont vécu avant nous.

Le temps du festival, les mots prendront vie avec la déambulation poétique et impromptue de la brigade littéraire du festival Québec en toutes lettres (ville de Québec) dans les rues de Saint‑Malo, en compagnie des slameuses, poétesses et conteuses Véronica Rioux, Hélène Matte et Yolaine Carrier.

Cafés littéraires, rencontres, débats, lectures, performances, musique, exposition et projection : rendez-vous du 18 au 20 mai 2024 à Saint-Malo pour découvrir de nombreuses propositions artistiques fidèles à la vitalité de la littérature québécoise contemporaine.

Journées scolaires, passeport pour l’ailleurs

Le Québec sera à l’honneur de nos journées scolaires, qui se dérouleront le jeudi 16 et le vendredi 17 mai, en amont du festival grand public. Quelque 1200 jeunes, collégiens, lycéens et apprentis de Bretagne, partiront à la rencontre de ce territoire en compagnie de Hélène Dorion, Michel Jean, Catherine Leroux, Mireille Gagné, Isabelle Picard et Élise Fontenaille dont ils étudient les livres depuis le mois de décembre dernier. À Saint-Malo, ils feront leur festival ! Au programme : cafés littéraires au cours desquels ils remettront leurs carnets de bord et leurs journaux aux écrivains, films, salon du livre et expositions. Deux journées magiques élaborées grâce au soutien du Département d’Ille-et-Vilaine et de la Région Bretagne, et avec l’appui du ministère de l’Éducation nationale.