Bibliothèque

Nos Futurs

ActuSF

Nos Futurs
Imaginer les Possibles du Changement Climatique

Nos Futurs est une anthologie de textes destinés à sensibiliser, à informer et à produire des récits autour des enjeux du changement climatique.

Ce livre part d’un double constat :
D’une part, la transition écologique au sens large, et les changements radicaux qui l‘accompagnent, intéressent et préoccupent un public de plus en plus large, qui cherche des moyens de se saisir du sujet.

D’autre part, alors que l’homme est un animal d’histoires, nous manquons de récits pour nous approprier ces futurs, souhaités ou subis. Certes, le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’experts sur l’Evolution du Climat) produit régulièrement un panorama des conséquences à long terme du changement climatique qui permet d’imaginer à quoi le monde risque de ressembler. Mais ces rapports, s’ils font référence et sont fondamentaux pour une prise de décision éclairée, ne sont que peu lus par le grand public et peinent à atteindre les imaginaires.

C’est pour ça que nous avons formé dix binômes auteur-chercheur qui se saisiront de dix thèmes parmi ceux étudiés par le GIEC, et dont le choix a fait l’objet d’un sondage auprès d’un large public (voir page sondage, voir page choix des thèmes). L’ambition est de présenter ces dix thèmes sous un double éclairage : celui de la fiction, pour explorer les possibles, et celui de la vulgarisation scientifique, pour expliquer l’état des connaissances. En rassemblant ces vingt textes, issus de la rencontre entre auteurs et chercheurs, l’objectif est de donner à voir la différence et la complémentarité entre ces deux approches qui vont être indispensables pour s’approprier les bouleversements qui s’annoncent.

Nos Futurs s’adresse à un large public, des lecteurs qui cherchent comment aborder les enjeux climatiques aux militants déjà engagés, en passant par les amateurs d’imaginaires sans préoccupation initiale pour le climat.

Les porteurs du projet :
L’idée de ce livre a germé dans le cerveau de Aline Aurias (journaliste scientifique), Roland Lehoucq (astrophysicien au CEA et président du festival de l’imaginaire Les Utopiales), Daniel Suchet (Maître de conférences à l’Ecole polytechnique) et Jérôme Vincent (directeur de la maison d’édition ActuSF), à Nantes, un soir de novembre 2018, durant le festival des Utopiales.

Les partenaires :
Ce livre a été rendu possible par le soutien de la Diagonale Paris-Saclay ainsi que de la chaire Arts et Science de l’Ecole polytechnique, de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs et de Paris Science et Lettres. Il est également soutenu par le Collectif Citoyens Pour le Climat, la fondation Elyx, le festival des Utopiales, l’association S[cube] et le réseau des médiathèques de Paris-Saclay.

« Nos Futurs » remercie sa marraine, Valérie Masson-Delmotte, chercheuse au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CEA) et vice-présidente du groupe 1 du GIEC d’avoir bien voulu se pencher sur son berceau.

Nos Futurs

Nos Futurs

ActuSF - 2020

Nos Futurs
Imaginer les Possibles du Changement Climatique

Nos Futurs est une anthologie de textes destinés à sensibiliser, à informer et à produire des récits autour des enjeux du changement climatique.

Ce livre part d’un double constat :
D’une part, la transition écologique au sens large, et les changements radicaux qui l‘accompagnent, intéressent et préoccupent un public de plus en plus large, qui cherche des moyens de se saisir du sujet.

D’autre part, alors que l’homme est un animal d’histoires, nous manquons de récits pour nous approprier ces futurs, souhaités ou subis. Certes, le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’experts sur l’Evolution du Climat) produit régulièrement un panorama des conséquences à long terme du changement climatique qui permet d’imaginer à quoi le monde risque de ressembler. Mais ces rapports, s’ils font référence et sont fondamentaux pour une prise de décision éclairée, ne sont que peu lus par le grand public et peinent à atteindre les imaginaires.

C’est pour ça que nous avons formé dix binômes auteur-chercheur qui se saisiront de dix thèmes parmi ceux étudiés par le GIEC, et dont le choix a fait l’objet d’un sondage auprès d’un large public (voir page sondage, voir page choix des thèmes). L’ambition est de présenter ces dix thèmes sous un double éclairage : celui de la fiction, pour explorer les possibles, et celui de la vulgarisation scientifique, pour expliquer l’état des connaissances. En rassemblant ces vingt textes, issus de la rencontre entre auteurs et chercheurs, l’objectif est de donner à voir la différence et la complémentarité entre ces deux approches qui vont être indispensables pour s’approprier les bouleversements qui s’annoncent.

Nos Futurs s’adresse à un large public, des lecteurs qui cherchent comment aborder les enjeux climatiques aux militants déjà engagés, en passant par les amateurs d’imaginaires sans préoccupation initiale pour le climat.

Les porteurs du projet :
L’idée de ce livre a germé dans le cerveau de Aline Aurias (journaliste scientifique), Roland Lehoucq (astrophysicien au CEA et président du festival de l’imaginaire Les Utopiales), Daniel Suchet (Maître de conférences à l’Ecole polytechnique) et Jérôme Vincent (directeur de la maison d’édition ActuSF), à Nantes, un soir de novembre 2018, durant le festival des Utopiales.

Les partenaires :
Ce livre a été rendu possible par le soutien de la Diagonale Paris-Saclay ainsi que de la chaire Arts et Science de l’Ecole polytechnique, de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs et de Paris Science et Lettres. Il est également soutenu par le Collectif Citoyens Pour le Climat, la fondation Elyx, le festival des Utopiales, l’association S[cube] et le réseau des médiathèques de Paris-Saclay.

« Nos Futurs » remercie sa marraine, Valérie Masson-Delmotte, chercheuse au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CEA) et vice-présidente du groupe 1 du GIEC d’avoir bien voulu se pencher sur son berceau.

La Science fait son cinéma

La Science fait son cinéma

Le Bélial’ - 2018

Défier les lois de la physique avec Ant-Man, et celles de l’anatomie avec Godzilla. S’aventurer aux abords d’un trou noir… et y plonger avec Interstellar. Communiquer avec les aliens comme dans Premier Contact. Se retrouver seul sur Mars et tenter d’y survivre. Étudier Prometheus et s’interroger sur l’origine et l’évolution des espèces extraterrestres… Ici, Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA, et Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au Muséum national d’histoire naturelle de Paris et au CNRS, ne cherchent pas à démolir le septième art et son rapport à la science, mais bien à enrichir le regard du lecteur en traitant du contenu scientifique d’une quinzaine de films. Plus que le résultat, c’est la démarche qui importe : mobiliser ses connaissances, s’informer, faire preuve d’esprit critique, développer sa capacité d’analyse, goûter au plaisir de la découverte. Et, surtout, faire de la science en s’amusant !


  • « Les deux scientifiques parviennent à interagir avec les lecteurs, ils restent toujours abordables, même si les articles peuvent être plus ou moins ardus pour peu que l’on aborde la mécanique quantique ou la relativité. La science fait son cinéma permet au lecteur d’en sortir grandi. Quelle que soit son instruction, il apprendra des notions qui régissent son existence, sans qu’il en prenne forcément conscience. » Yozone
  • « La science fait son cinéma est donc une lecture très plaisante qui part d’une excellente idée, aborder la science par le biais des films de science-fiction. On apprend beaucoup de choses et sur de nombreux domaines de la science. Objectif atteint pleinement pour ma part ! » Au Pays des Cave Trolls
  • « Mission accomplie donc pour ce premier essai de la collection « Parallaxe » qui, sous un air léger, nous fait faire de la science, de la vraie. Nul doute que la lecture de La science fait son cinéma vous fera jeter un œil désormais plus éclairé sur ces films qui tordent régulièrement le cou des lois de la physique ou sacrifient le réalisme sur l’autel du divertissement. Mais peu importe au fond, les auteurs (…) « ne cherchent pas à démolir le septième art » (dixit la quatrième de couverture) mais à faire de la science en s’amusant, et le but est ici parfaitement atteint ! » Lorhkan et les mauvais genre

Faire des sciences avec Star Wars

Faire des sciences avec Star Wars

Le Bélial’ - 2015

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... le bon professeur Lehoucq contait déjà ses histoires ! Ce spécialiste ès bullshit dans les films de SF (et accessoirement astrophysicien au Commissariat à l’énergie atomique de Saclay et président des Utopiales, le festival international de science-fiction de Nantes) décortique chaque trimestre dans les colonnes de Bifrost les dernières productions d’Hollywood pour déméler le vrai du faux, le crédible de l’incongru, la science de la pseudo-science.


  • « En résumé, Faire des sciences avec Star Wars offre une approche scientifique et ludique dans un univers de SF bien connu (et qui fait encore rêver) et permet de se cultiver en s’amusant […] » RSF

L’héritage de Stanley Kubrick

avec R. LEHOUCQ, M. CIMENT, C. LÉOURIER, B. TAVERNIER, F. LANDRAGIN - Saint-Malo 2019

Avec R. LEHOUCQ, M. CIMENT, C. LÉOURIER, B. TAVERNIER, F. LANDRAGIN
Animé par Patrice BLANC-FRANCARD