Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

LACLAVETINE Jean-Marie

France

Une amie de la famille (Gallimard, 2019)

Romancier, nouvelliste, traducteur et éditeur chez Gallimard, il a publié une vingtaine d’ouvrages, romans et carnets de voyage dont Première ligne et Le Rouge et le Blanc qui lui vaudront le Goncourt des Lycéens et Grand Prix de la nouvelle de l’Académie française. En 2018, il dévoile un roman très personnel. Puissant, ce récit brise le silence autour d’un drame familial vieux de 50 ans : la disparition de sa sœur Annie, emportée par une vague alors qu’ils se promènent ensemble sur la plage de la Chambre d’Amour à Biarritz. Au fil de sa plume, ombre et lumière se côtoient pour délivrer un poignant hommage à Annie, jeune femme sensible et fougueuse, résolument contemporaine.

Romancier et nouvelliste, Jean-Marie Laclavetine, porte aussi une autre casquette - celle d’éditeur - puisqu’il est membre du comité de lecture des éditions Gallimard et directeur de "La Blanche", collection emblématique de cette maison. Il est aussi vice président de l’association des Rencontres européennes du Livre de Sarajevo, association qui permet les échanges culturels au sein des Balkans.
Né en 1954 à Bordeaux, nourri par les oeuvres de François Mauriac dont la famille collectionnait les livres mais aussi par Céline, Rabelais, Beckett, Kafka ou Rimbaud, il commence par suivre des études de lettres et, à seulement 26 ans, publie son premier roman. Les emmurés est récompensé du prix Fénéon 1981.
Auteur depuis d’une douzaine de livres - romans et nouvelles confondus - il a également traduit plusieurs auteurs italiens. Primé pour ses nouvelles, (Grand prix de la Nouvelle de l’Académie française en 1994 pour Le Rouge et le Blanc), il a également reçu le Goncourt des lycéens pour Première ligne, un roman qui s’amuse du monde dans lequel il évolue : l’édition. Dans un tout autre registre, mais toujours avec humour et légèreté, Jean-Marie Laclaveline publie en 2009, Nous voilà (Gallimard), un roman sur la jeunesse des années 1970 et leur « frénésie crépusculaire ». Avec, La martre et le léopard (Gallimard, 2010), l’auteur raconte la Croatie, à travers le récit de ses rencontres, de ses promenades, de ses flâneries dans les « campagnes grasses et grises méconnues des touristes ».

Aujourd’hui, l’écrivain se remémore l’année 1968, lors de laquelle sa sœur est accidentellement emportée par une vague. Avec ce roman, il va mener une enquête afin de reconstituer l’histoire de cette disparition, mais aussi marier sa mémoire et son imagination pour tisser des fictions, imaginer cette jeune femme passant à l’âge adulte, pleine d’allant et de fougue, de joies et de colères, résolument une femme d’aujourd’hui.


Bibliographie :

  • Une amie de la famille (Gallimard, Paris, 2019)
  • Et j’ai su que ce trésor était pour moi (Gallimard, Paris, 2016)
  • La martre et le léopard (Gallimard, Paris, 2010)
  • Nous voilà (Gallimard, Paris, 2009)
  • Voyet (Christian Pirrot, Paris, 2005)
  • Matins bleus (Gallimard, Paris, 2004)
  • Trains de vie (Gallimard, Paris, 2003)
  • La Loire : Mille kilomètres de bonheur, avec David-Alan Harvey (National Geographic, 2002)
  • Le pouvoir des fleurs (Gallimard, Paris, 2002)
  • Faims de siècles, collectif (Éditions du passant, Paris, 2000)
  • Brenne secrète, avec Fernand Michau (Parc régional de la Brenne, 2000)
  • Le Voyage au Luxembourg (Gallimard, Paris, 1999)
  • Première ligne (Gallimard, Paris, 1999 - prix Goncourt des lycéens)
  • Richard Texier, les dieux de la nuit (Le temps qu’il fait, Cognac, 1998)
  • Demain la veille (Gallimard, Paris, 1995)
  • Le Rouge et le Blanc (Gallimard, Paris, 1994)
  • Richard Texier de 1982 à 1993 (Éditions du Cygne, Paris, 1993)
  • En douceur (Gallimard, Paris, 1991)
  • Conciliabule avec la reine (Gallimard, Paris, 1989)
  • Donnafugata (Gallimard, Paris, 1987)
  • La maison des absences (Gallimard, Paris, 1984)
  • Loin d’Aswerda (Gallimard, Paris, 1982)
  • Les Emmurés (Gallimard, Paris, 1981 - prix Fénéon 1981)
Une amie de la famille

Une amie de la famille

Gallimard - 2019

« Le 1er novembre 1968, alors que nous nous promenions sur les rochers qui surplombent la Chambre d’Amour à Biarritz, ma sœur aînée a été emportée par une vague. Elle avait vingt ans, moi quinze. Il aura fallu un demi-siècle pour que je parvienne à évoquer ce jour, et interroger le prodigieux silence qui a dès lors enseveli notre famille. Je suis parti à la recherche d’Annie. Je l’ai vue revenir intacte dans sa fougue, ses doutes, ses enthousiasmes, ses joies et ses colères : une jeune femme d’aujourd’hui. »


  • « Un récit vibrant d’émotion. » Les Échos
  • « Magnifique de pudeur et d’élégance. » Sud-Ouest

Descente au paradis

Gallimard - 2011

Le département d’Indre-et-Loire a la forme prédestinée d’une feuille de vigne, suivant à peu près les limites de l’ancienne Touraine. Le livre propose le récit du vagabondage de deux amis, le photographe et l’écrivain, à travers les paysages du « jardin de France » cher à Rabelais. Le voyage suit le fil conducteur des rivières. Il commence les pieds dans l’eau : tous les ans, à la même date en été, trente ou quarante personnes (sans compter les enfants, les chiens et les écrevisses) se rassemblent pour un déjeuner dans la rivière, hors du temps et de ses fatigues. Dans cette scène s’exprime précisément le tempérament des Tourangeaux, ces « fainéants sublimes » dont parle Balzac, habitants d’un pays où le temps ne passe pas à la même vitesse qu’ailleurs : ils ont gardé de la longue fréquentation des rois un esprit agile et goguenard, et l’habitude de n’en penser pas moins. La promenade se poursuit le long des rivières, à travers les forêts, les villes et les vignobles (la Loire est aussi un fleuve de vins, et la figure du vigneron exprime avec une intelligence particulière l’esprit ligérien), ponctuée de haltes chez les pêcheurs, paysans, techniciens, cuisiniers, libraires, artistes, vignerons, citadins ou ruraux, qui donnent vie à ces lieux. Le ton du livre est celui d’une flânerie légère et attentive, volontiers ironique, mettant souvent en scène les deux voyageurs, nourrissant le récit d’anecdotes, de souvenirs, de pensées furtives, d’évocations littéraires. Les photos de Jean-Luc Chapin proposent une vision personnelle et intense des lieux, des monuments, des gens. Le texte de Jean-Marie Laclavetine qui accompagne les photos de Jean-Luc Chapin est une version abrégée de celui qui paraît simultanément, sans illustrations, dans la collection « Le sentiment géographique », sous le titre Au pays des fainéants sublimes.


Ecriverons et liserons en 20 lettres

Champ Vallon - 1998

Le soucis des gens

Saint-Malo 2010
Avec Florence AUBENAS, Amir VALLE, Jean-Marie LACLAVETINE, Marie LE GALL, Mahi BINEBINE. Un débat animé par Baptiste Liger.

Chroniques du temps présent

Saint-Malo 2009
Lundi : 14h00 - Chroniques du temps présent
Jean-Marie Laclavetine, Patrick Rambaud. Animé par Bernadette Bourvon

L’Histoire, dimension romanesque du présent

Saint-Malo 2009
Lundi : 15h45 - L’histoire, dimension romanesque du présent
Jean-Marie Laclavetine, Serge Bramly, Jean-Marie Blas de Roblès, Biyi Bandele. Animé par François Aubel

Programme


Samedi

14h00
Les eaux troubles de la mémoire
Magic Mirror 1 - Café Littéraire

Invités : ZENATTI Valérie, LACLAVETINE Jean-Marie, JORIS Lieve


15h20
Signatures
 

Dimanche

15h00
D’ombre et de lumière
Nouveau Monde - salle 1

Invités : LACLAVETINE Jean-Marie, DESPLANQUES Erwan


16h05
Signatures
 

Lundi

11h00
Une amie de la famille
Nouveau Monde - salle 1

Invité : LACLAVETINE Jean-Marie


14h00
Signatures